Cinéma

« Entre nos mains » de Mariana Otero

19505577Sept ans après son dernier documentaire sur l’avortement clandestin de sa mère – Histoire d’un secret– Mariana Otero retourne derrière la caméra pour se plonger au cœur d’une petite entreprise de lingerie féminine près de la ville d’Orléans.

Pour sauver leur société de la faillite, des salariés (majoritairement des femmes) décident de monter un projet de coopérative et prendre leur destin en main. Si l’idée parait séduisante, tous n’y adhèrent pourtant pas. D’autant plus quand il s’agit de laisser au moins un mois de salaire. Au fur et à mesure que le projet avance, on découvre une entreprise où les relations restreintes par un système hiérarchique et paternaliste se muent progressivement en solidarité. Les « clans » disparaissent, les barrières tombent peu à peu et les repas à la cantine sont désormais pris ensemble.

Face à la peur de se retrouver au chômage, devant les difficultés économiques de la société ou la proposition douteuse de leur patron qui refuse de céder son entreprise, ces femmes vont s’accrocher à leur projet coûte que coûte pour tenter de sauver leur boulot.

De semaine en semaine, Mariana Otero filmera avec émotion les doutes et les questionnements de chacun. Peu importe finalement que la Scop (Société Coopérative de Production) réussisse ou non, ces salariés dans leur élan d’unité sont parvenus à caresser une douce illusion, celle de croire qu’une autre façon plus humaine de travailler était possible.

La bande-annonce

Partager la chronique :

Laisser un commentaire