Musique

« The Wolves », la ballade australienne de Brighter Later

C’est une invitation au rêve et à l’évasion à laquelle il vous sera difficile de résister. Sur les terres arides et rocheuses de Melbourne, l’australienne Jaye Kranz s’y est installée à l’automne dernier pour écrire, composer et produire ce qui est devenu aujourd’hui le premier album de Brighter Later – The Wolves – sorti le 8 mars, comme un symbole à la célébration de la journée internationale de la femme.

Car avec Virginia Bott qui l’accompagne sur ce projet, Jaye Kranz forme un duo exclusivement féminin. Brighter Later est le fruit d’une collaboration qui est née il y a plusieurs années, au moment où les deux jeunes australiennes formaient un autre groupe de musique, Ruben Montane, avec leurs compatriotes Alex Landragin au piano et Sean Albers à la batterie.

Enregistré dans une ancienne église de Melbourne, The Wolves est un album imprégné de ces aspirations spirituelles auxquelles Kranz et Bott ont souhaité nous convier. Les notes de piano détachées s’accordent parfaitement à la voix cristalline de Jaye et aux sonorités folk de la guitare de Virginia.

Le premier album de Brighter Later s’aventure dans un univers singulier qui nous rappelle celui de Beach House, de Feist (particulièrement avec le titre « Another Day ») ou encore de la danoise Agnès Obel.

Un songe à la fois mélancolique et sibyllin. Une ode à la nature et au voyage à découvrir et écouter en intégralité sur Vivons curieux !

 

Partager la chronique

Laisser un commentaire